En vieillissant, il arrive que certains individus, jusqu’alors doux et bienveillants, deviennent aigris, hostiles, voire agressifs vis-à-vis de leurs proches. Derrière cette méchanceté personnes âgées se cache bien souvent une souffrance physique ou psychique qu’il convient d’essayer de comprendre. Si elle n’est pas correctement gérée, la situation peut être synonyme de frustration, voire entraîner d’importants conflits. Explications.

Pourquoi les personnes âgées deviennent-elles méchantes ?

Les causes de la méchanceté personnes âgées

Il est tout d’abord indispensable de se pencher sur l’origine de la méchanceté personnes âgées. Le grand âge s’accompagne d’une perte de la mobilité et de l’autonomie globale. Les individus voient leur santé se dégrader, leurs facultés cognitives se détériorer, ils peinent à accomplir certaines tâches du quotidien et se retrouvent dépendants par rapport à leur entourage.

Cet affaiblissement, vécu comme douloureux et injuste, est évidemment très complexe à gérer moralement. C’est notamment le sentiment d’impuissance face à la fatalité qui génère l’agressivité. Ce type de comportement est d’ailleurs parfois une façon de reprendre le contrôle face à la dépendance ou encore de communiquer une forme de mal-être (douleur, angoisse, anxiété…).

Comment se matérialise la méchanceté personnes âgées ?

La méchanceté personnes âgées peut se matérialiser de différentes manières et la sévérité est variable d’un senior à l’autre. Généralement, on constate un changement soudain d’humeur ou une réaction que les aidants ne reconnaissent pas (agressivité verbale, paroles déconcertantes, propos déplacés, insultes, accès de violence…). Il est primordial d’agir rapidement car si la méchanceté personnes âgées peut être le signe d’une souffrance physique ou psychologique, elle peut également refléter un trouble cognitif plus grave, comme la maladie d’Alzheimer. En effet, à un certain stade, la pathologie neurodégénérative entraîne des troubles du comportement (apathie, agitation, agressivité…).

Lire aussi : Personnes âgées syndrome de glissement : qu'est-ce que c'est ?

personne agee mechante

Méchanceté personnes âgées : quelles sont les solutions ?

En cas de méchanceté personnes âgées, la première chose à savoir est qu’il ne faut pas réagir par l’agressivité. En prenant les attaques de manière personnelle, vous risquez d’envenimer le conflit et de conforter votre proche dans son sentiment d’injustice et de persécution. A contrario, il faut l’écouter, reformuler ses propos pour confirmer ses inquiétudes, ses peurs, et rester dans un silence bienveillant pour lui montrer que vous êtes là pour lui. Dans la majorité des cas, les personnes âgées les plus méchantes sont celles qui ont le plus besoin de présence et d’affection. Il faut donc faire preuve de patience, prendre du recul même si cela n’est pas toujours facile et tout miser sur la communication.

Méchanceté personnes âgées : la nécessité de demander de l’aide

Il est important de ne pas rester seul en cas de méchanceté personnes âgées, au risque de s’épuiser mentalement et physiquement. Aussi remplis de bonne volonté que les aidants puissent être, une aide extérieure est souvent salutaire. Plusieurs options sont envisageables : faire appel aux services d’une aide à domicile, d’une garde de nuit, proposer à la personne âgée un hébergement temporaire en EHPAD ou en famille d’accueil, l’équiper d’une téléassistance à domicile… Quoi qu’il en soit, ce soutien évite de basculer soi-même dans l’aigreur à l’égard de son aîné.

Enfin, si votre proche âgé semble souffrir d’une dépression ou d’une pathologie spécifique, n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel de santé pour vous faire accompagner et l’aider à son tour.

Lire aussi : Téléassistance souscription en ligne : comment faire ?

Télécharger gratuitement le guide pratique
"Aidants d'une personnes âgée : comment faire ?" :

Guide pratique aidants mail

Remplissez le formulaire ci-dessous pour le recevoir par mail gratuitement